Tuesday, September 25, 2012

René Gruau Genious -

I am in love with the work of  illustrator, René Gruau, he too took the fashion world by storm with his elegant, bright sensual technique, his slight sense of humor and his love of glamor. Of course we've all seen some of his more famous work, in the form of the Dior campaigns, but I believe it is not the genius layout and intricate sense of beauty that make his work so popular, but rather the minimalist lines and underlying romantic ambiance. The Dior adds are not selling a single product or life style, but rather a way of perceiving yourself and the rest of the world.

Je suis amoureuse du travail de l’illustrateur, René Gruau. Plutôt connu pour son travail avec Dior, Guau a changé le monde de la mode, ou plutôt la perception qu'on en avait. Son talent est énorme et sa technique subtile et pleine langoureuse l'ont propulsé dans le monde de la mode. Gruau ne vendait pas des produit, ou même un style de vie, Gruau vendait une maniere de se percevoir, et de percevoir le reste du monde. Il vendais un état d'esprit, le sens même de "glamour". 






 


Friday, September 21, 2012

I Got Sunshine In a Bag

It's a rainy dreary day today in Montreal. Sort of like winter in Paris. Which makes this the perfect opportunity to pop on my bright red tights, an accessorie I've been dying for ever since Blair Waldorf wears a pair in the first season of Gossip Girl, regarless that they make my legs look very similar to two red Q-tips.

Il fais moche et triste aujourd'hui a Montréal, temps qui me rappel un peu les hivers Parisien d'ailleurs. Bref, j'ai décidé que c'étais l'occasion parfaite de mettre mes collants rouge pétant, un accessoire que j'ai voulu depuis que Blair Waldorf en porte dans la première saison de Gossip Girl, malgré le fait que quand je les porte j'ai l'air d'avoir deux coton tiges rouges a la place de jambes. 


  
  

Wednesday, September 19, 2012

A Series of Unfortunate Events -

Bon, je veux commencer par dire que ceci n'étais pas vraiment la tenue que j’espérais photographier aujourd'hui, enfin si, sauf avec quelques couches en moins. Eh oui ce matin je suis sortie, toute contente, avec mon petit gilet qui couvre que dal et mes ballerines, seulement pour découvrir qu'il caille dehors. Déterminé, j'ai quand même décide de ne pas me changer (''Mais non, il fait toujours plus froid le matin'') décision que j'ai amèrement regretter l’après midi quand j'ai constaté que la température n'avait toujours pas changer. Quelques texto pitoyables a mon copain plus tard (''S'il te plaaaaaait, ramène moi un truc, j'ai froid'') je me suis retrouvé avec son écharpe (parce que ''écharpe noire et blanche dans le placard'' était apparemment trop vague) et un pull que je n'avais pas porté depuis des années. La bonne nouvelle c'est que j'ai passé le reste de la journée au chaud, et que j'ai redécouvert un pull.

First off, this not the outfit I had originally planned of showing you today, or rather, it is, but it happens to be hidden by three diffrent layers. Yep this morning I stepped out in my light cardigan and cute flats only to realise it is fucking cold outside. Determind, I decided not to change (It's always colder in the mornings right?), a decision I regretted bitterly four hours later when I realised it was just not getting any warmer. A couple of desperate texts to the Boyfriend later (''Pleeeeaaaase bring your poor freezing girlfriend a sweater!'') I ended up with one of his scarves (because apparently ''a black and white scarf in the closet'' was too vague) and a sweater I hadn't worn in over a year. The good news? I spent the rest of the day warm and fell in love all over again with my old sweater.







Monday, September 17, 2012

Disney's Not Dead, Part II


I know this post if highly unoriginal, as I have more than covered the disney princesses turned fashion insperations idea, but these new images have unfortunatly made me reconsider. The Topshop facebook page has taken the idea to a whole new level, creating only disney princesses but villains, regardless of their original gender, into fashion meavens. Topshop has managed to keep the disney essence of these characters, making it abundently clear who the goodies and baddies are. If you haven't figured it out yet, the good guys get a light color palet and the bad guys get a dark one.


Je sais que cet article n'est pas du tout original, puis que j'ai déjà parle de ma théorie des princesses de Disney qui inspirent le monde de la mode. Bref, je m'excuse mais je n'est pas pue résister a ces images apparues sur la page Facebook de Topshop, qui montrent non seulement nos princesses préférées mais aussi nos grandes méchantes (certaines étant originalement des hommes, oups) toutes habillées comme de vrai fashion victimes. Topshop a néanmoins réussi a  l'essence de Disney en attribuant un certain choix de couleurs a leurs représentations. Eh oui, au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué, le gentilles sont en clairs et les méchants en foncé. Comme quoi les représentations Disney peuvent être légèrement simplistes. 





Saturday, September 15, 2012

Scary Beautiful

On assiste a une période ou la beauté n'est pas juste un attribut physique, mais plutôt une manière individuelle de s'exprimer, de ne pas subir le temps, de se faire remarquer, en faite. La beauté est devenue une provocation, est s'exprime de manière très différente. Pour Leanie Der Vyver, c'est une defiance de la nature, notre course contre le temps n'est pour lui qu'une manière grossière de défier l'ordre naturelle, et ces photo sont sa manière de nous le le prouver. Il est vrai que j'ai rarement vue des photo plus maladroite ou qui me mettait aussi mal à l'aise. J'ai mal au jambes rien qu'en regardant marcher cette jolie blonde et il y a quelque chose de très animalesque dans sa posture qui, pour une raison inconnu, m'effraie. Si le but de Leanie Der Vyver était de rendre l'observateur nerveux ce que le corps humain ne devrait pas faire est donc en créant une métaphore énorme, message reçu. 

We are witnissing a periode where beauty is no longer a simple physical attribute, but rather an individual way of expressing one self, of never ondergoing time and a perfect way to get noticed, a search for apparent perfection. Today, beauty is a highly provacative way to express ones individuality and ones imaginary perfection. For Leanie Der Vyver, it is a way to defy nature, our race against time is going against the natural  order of things, and our quest to perfection is a sin. 
I have rarely seen such awkward or uncomfortable pictures. My legs hurt just watching this pretty model walk, there is something very animalesque in her posture that frightens me for some reason. And if Leanie Der Vyver's goal was to show exactly what human body shouldn't do and therefore create a giant metaphor, I think he made his point quite clear. 






Tuesday, September 4, 2012

After spending 48h hours in Pijamas I am now confronted with the ultimate question :

Is is Tuesday alread? Here I am confronted with Monday morning realities, on a Tuesday no less, all over again (mainly, how the hell did I manage to accomplish so little in the space of three days?) Anyway, I spent most of the week end looking more like Liz Lemon than anything else (coincidentally I also rediscovered my love for 30 rock) hence the abscence of pictures or posts. Here is a more dignified set of picutres from this mornings bleary eyed effort. 


Mardi déjà? Bref, nous voila de nouveau confronté avec les réalité du Lundi matin, un mardi matin, en plus (à savoir, pour moi, comment ai-je réussi à accomplir aussi peu de choses en trois jours?). J'ai passé le week-end en mode Liz Lemon (oui oui j'ai aussi regardé quelques épisodes des 30 rock, comment aviez vous deviné?) d’où l’absence total de photo. Mais me revoila réveillé et habillé, prête pour la semaine. 





Friday, August 31, 2012

Fall Colors

Septembre amène ma période préféré, non pas parce que c'est la rentrée des classes, mais plutôt parce que c'est le début de la semaine de la mode. Eh oui, le moi de septembre nous montrera ce qu'on porte jusqu'à l'été prochain, nous révélera les nouvelles excentricités de Karl Lagerfeld, Jean Paul Gaultier, Sarah Burton ou même Alexander Wang. En un moi, je retombe amoureuse de la mode, .
Septembre annonce aussi le début de l’automne, et remet à la mode les petits gilets tout doux et les vestes légères. Le temps des trench, des écharpes et des collants approche doucement, et aujourd'hui en voici une première aperçu. Bon, je dois admettre que la veste n'étais pas totalement nécessaire, et avait pour but de me protéger symboliquement de le pluie plutôt que du froid. La jupe, en revanche est un de ces vêtements de mi-saison absolument parfait, raisonnablement longue mais équipé de bouche d'aération, elle est devenue (très temporairement) ma jupe préféré. Le tout ajouté à un sourire, un sac à main beaucoup trop grand et mes habituelle ballerine (rembourré, s'il vous plait) et je suis équipe pour l'automne. 

September brings on my favorite periode, not the first day of classes, but rather, fashion week. Yep, in a few days we will see what fashionistas (and us) will be wearing for the rest of the year, we will finally discover the new excenticities of Karl Lagerfeld, Jean Paul Gaultier, Sarah Burton or even Alexander Wang. The month of september makes me fall in love with fashion, all over again. 
September also brings fall weather, which reinstates the trends for light jackets or sweaters. The time of scarves, trenches and tights approaches fast, and with that the opportunity to do some major layering, and load up on colorful accessories. Today was my first step into fall fashion, more sympolically than anything else, because as you can imagine that blazer was no use against impending rain or imaginary cold air. The skirt however was a success, long enough yet equiped with appropriate vents, it was the perfect in between seasons piece. The whole outfit was wrapped up with a smile, an overly large bag and my usual flats (padded, of course) and I was officially equiped for fall.
  

 "Is it raining yet?"




Thursday, August 30, 2012

Shoe Mania

I feel like I've been neglecting my shoes lately, mainly because I can't seem to leave my soft padded flats behind. Anway, let's see what fall fashion week will have us wearing on our bottom extremities. Unsurprisingly, this season proves to be exentic, colorful and unexpected. For example, it is a mystery to my how Sarah Burton still manages to design shoes that have a totally innovative shape, or how 3.1 Phillip Lim footwear manages to defy gravity. If this summer showed an emerging trend of centerpice footwear, fall makes us want to build our outfits around our shoes, and not the opposite. The modern woman has one of two options this fall, mix and match her shoes to her habit, or make a bold footwear only statement, and stick to more sober clothes. I guess my flats aren't so awesome after all. 

J'ai légèrement négligé l'aspect chaussure de ma garde robe en ce moment, mais c'est uniquement parce que je n'arrive pas a quitter mes ballerine super douche et légèrement rembourrée. Bref, regardons de plus près ce que nous allons toutes finir par porter (ou du moins rêver) en l'automne 2012 sur pied. Ce n'est pas vraiment une surprise de découvrir que cette saison de chaussure est encore plus excentrique, et étonnante que la précédente. Par example, comment Sarah Burton arrive-elle à inventer une nouvelle forme de chaussure deux fois par ans? Et comment les chaussures de 3.1 Phillip Lim font elles pour défier la gravité même? Si cette été commençait à mettre l'accent sur les chaussure, l'automne nous donnera envie de construire nos garde robe autour de nos pied. La femme moderne aura deux choix: clacher ces chaussures et sa garde robe (intentionnellement, bien sur) ou coordonnée ces tenue autour de ces accessoires. Bref, mes ballerines ne me semblent pas si bien que ça, après tout. 







Monday, August 27, 2012

Monday Insperations

On a tous vue la taille du Vogue de septembre 2012, c'est un vrai pavé, un pavé remplis de photo merveilleuses. Eh oui, Vogue n'est pas seulement un de mes magazines préféré, c'est des pages et des pages, de rêves, fantasme, et potentielles idées. Chaque fois que je lis un Vogue, je jure que je veux faire partie de ces pages, que je veux ressembler à ses femmes, que je veux être une Vogue Girl quoi. Vogue me met des idées absurdes dans la tête comme, mais si je pourrais me teindre en blonde sans ressembler à un manche à balais, ou que je pourrais porter des faux cils tout les jours (ha, même le fond de teint tout les jours devient un règle difficilement applicable), que je pourrais subir tout un makeover et être comme ces filles. 

We've all seen the size of the september Vogue issue, it's a big ass issue, a big ass issue filled with wonderful photos. Yep, Vogue is not just one of my favorite magazines, it's pages and pages of dreams, fantasies and potentiel ideas. Every tine I read Vuge, I swear up and down I will one day be part of these pages, that I will look like these women, that I will become a Vogue Girl. Vogue puts these absurd ideas in my head, like, yes I could go blong without looking like a walking talking mop, or that I could wear fake eye lashes every day (even though I rarely even wear concealer every day) or that I could go through a major makeover and be one of those girls. 





Friday, August 24, 2012

The Lipstick Theory


Je n'est jamais porté de rouge à lèvre de ma vie, et comme cette photo le montre, des fois, j'en aurais bien besoin. Certes j'ai tenté le coup une ou deux fois pour me déguiser, mais quand on a des lèvres taille XS et un teint plutôt pâlo, le rouge à lèvre devient un challenge. Pourtant j'ai vue ces photo de ces filles avec les peau parfaite et une paire de lèvre rouge vif magnifiques, et franchement, j'aimerais tellement leur ressembler! Mais bon, les marques de rouges à lèvre sur les verres ou les dents, c'est un peu la honte, et vue combien je suis doué, il m'arriverais probablement les deux en même temps. Et  le gloss? Je vous en parle même pas, ça devient un masse collante sur mes lèvres à moi. Mais bon, après le pantalon vif, peu être que ce tour des lèvres, qui sais?
Suite à m incapacité à contrôler l'interface blogger, j'ai malheureusement perdu la plupart des commentaires postés la nuit du 26 août. Désolée!


I have never worn lipstick in my life, and as this picture proves, some times, I should. Lipstick was always this intimadating and intricate weapon to me, I've tried it once or twice and the results were less than satisfactory, to say the least. When you have tiny weeny lips and pale pale skin, lipstick can turn out to be sort of a challenge. Yet I've seen these pictures of these girls, with their dark hair and perfect red lip, and God, I wish I looked like them. But the lipstick marks on teeth and water glass sound sort of horrible, and given my luck, I'd probably do both, at the same time. As for the neutral middle ground that is lip gloss? Well it turns into a sticky disaster the minute it hits my lips. But hey who knows, first stop, colorful pants, next stop, colorful lips?

Because I slight technical mishap, all comments left on this article on the night of the 26th were lost. Dammit. Sorry about that!